Découvert en 1916 mais exploité seulement en 1976, le Larimar est une pierre fine provenant de l'île de la République Dominicaine, située au coeur de la Mer des Caraïbes.

Sa couleur bleue est recherchée et ses nuances varient de l'azur au turquoise.
Achetez en toute confiance

3884 Avis, 4.96/5
Avis
Gemological Institute of America 90 Jours Satisfait ou Remboursé

Collier en Cuir et 1 Larimar - 25 x 18 x 10 mm - 9.3 gr


75¤



Ajouter au panier
1 Larimar
Origine
Île de la République Dominicaine
Hauteur
25 mm
Largeur
18 mm
Épaisseur
10 mm
Poids
9.3 gr
Collier
Taille
38 à 74 cm
Taille
Réglable (Noeuds coulissants)
Matière
Cuir noir
Diamètre: 1.5 mm
Référence
15800-larimar93

Découvert en 1916 mais exploité seulement en 1976, le Larimar est une pierre fine provenant de l'île de la République Dominicaine, située au coeur de la Mer des Caraïbes.

Sa couleur bleue est recherchée et ses nuances varient de l'azur au turquoise.
Frais de Port
- 8 Euros pour le premier bijou.
- 2 Euros pour le(s) suivant(s).
Délais de réception
- 12 à 15 jours pour la France Métropolitaine.
- Autres destinations: 20 à 25 jours.
Vos garanties
- Photos Contractuelles.
- Frais de Port Offerts à partir de 250 Euros.
- Expédition avec Assurance Intégrale et Numéro de Suivi.
- 90 Jours satisfait ou remboursé.
Achetez en toute confiance

3884 Avis, 4.96/5
Avis
Gemological Institute of America 90 Jours Satisfait ou Remboursé
Retour
Ajouter au panier

Dans la même Catégorie

Ils vous plairont sûrement

Larimar brute

Le Larimar : La Pierre des Caraïbes

Le Larimar, également connu sous le nom de "pierre de l'Atlantide" ou "pierre des Caraïbes", est une gemme fascinante et rare qui est trouvée exclusivement en République dominicaine, dans les Caraïbes.

Cette pierre semi-précieuse a une histoire unique et des propriétés esthétiques qui la distinguent.


Formation géologique du Larimar

La formation du Larimar remonte à environ 35 millions d'années, lorsqu'il a émergé d'activités volcaniques sous-marines.

Le Larimar est une variété de pectolite, un minéral appartenant au groupe des silicates.

Sa composition chimique est NaCa2Si3O8(OH), et ce sont les traces de cobalt dans sa structure qui lui confèrent ses nuances de bleu caractéristiques, allant du bleu pâle presque blanc au bleu foncé, avec des teintes de turquoise.

Le Larimar tire son nom du surnom "Lari" de la fille de l'artisan dominicain Miguel Méndez, Larissa, et du mot espagnol "mar" signifiant "mer".

Cette appellation reflète sa couleur bleue profonde, évoquant les eaux cristallines des Caraïbes.


Sources du Larimar en République dominicaine

Le Larimar est une pierre extraordinairement rare, et elle ne se trouve que dans la région de Barahona, située dans le sud-ouest de la République dominicaine.

Autrefois, avant qu'il ne reçoive son nom officiel, le Larimar était souvent ramassé sur la plage de Bahoruco, à quelques kilomètres de Barahona.

Les enfants ramassaient ces galets de Larimar pour les vendre aux visiteurs.

Les mines de Larimar ont été exploitées à partir 1976 dans cette région montagneuse, caractérisée par des terrains escarpés et glissants.

L'exploitation du Larimar est connue pour être difficile et dangereuse en raison des conditions géographiques.


Histoire et signification culturelle du Larimar

La première découverte de Larimar en République dominicaine remonte à 1916, lorsque le prêtre Miguel Domingo Fuertes de Loren a identifié cette pierre, bien que son potentiel n'ait pas été reconnu à l'époque.

À cette époque le ministère de l'Industrie minière dominicain lui a refusé l'autorisation d'exploiter la mine et elle tomba dans l'oubli.
La commercialisation du Larimar a réellement débuté en 1976 grâce à Miguel Méndez, un artisan local, et Norman Rilling, un géologue associé au Peace Corps.

Le Larimar a été classé comme pierre semi-précieuse en 1979, et depuis lors, sa popularité n'a cessé de croître.

La seule mine de Larimar au monde se trouve à Los Chupaderos, dans le district national de Bahoruco, à 23 kilomètres de Santa Cruz de Barahona.

Le 21 octobre 2016, le gouvernement dominicain a émis une résolution interdisant l'exportation de l'ambre et du Larimar.

Aujourd'hui, le Larimar n'est autorisé à être exporté qu'en pièces polies séparément.

En République dominicaine, le "Jour national du Larimar" est célébré chaque 22 novembre depuis 2018, en l'honneur de la date de la découverte initiale de cette pierre par le prêtre Miguel Domingo Fuertes.

Le Larimar est considéré comme le symbole de la République dominicaine, apprécié tant par les Dominicains que par les visiteurs.

Il est utilisé pour la création de bijoux exquis et d'objets décoratifs, sa variété de nuances de bleu évoquant les eaux caribéennes.

En raison de sa rareté et de sa beauté, le Larimar demeure une pierre semi-précieuse recherchée dans le monde entier.

En somme, le Larimar est bien plus qu'une simple pierre semi-précieuse, c'est une pièce unique de l'histoire géologique et culturelle de la République dominicaine, ainsi qu'une gemme d'une beauté exceptionnelle qui continue d'émerveiller les amateurs de pierres précieuses à travers le globe.